COP21 : Action contre la Faim s’engage

  •  
    A moins de trois semaines de la COP21, et alors que 795 millions* de personnes souffrent de la faim dans le monde, Action contre la Faim réitère son appel pour que la sécurité alimentaire soit incluse dans le texte de l’Accord de Paris. Les impacts des changements climatiques mettent à mal les efforts actuels déployés dans la lutte contre la faim et d’ici 2080, c’est jusqu’à 600 millions de personnes supplémentaires qui pourraient être en état de sous-alimentation.

    NOS POSITIONS

     

    Inclure la sécurité alimentaire dans l’article 2 de l’Accord de Paris

    Si les négociations de Bonn ont permis de replacer la mention de sécurité alimentaire dans le préambule, il est nécessaire qu’elle soit également incluse dans l’Article 2 afin d’avoir une valeur contraignante auprès des Etats. Assurer la sécurité alimentaire des populations n’est pas une option, les Etats doivent faire preuve de cohérence ! Action contre la Faim rappelle aux gouvernements qu’ils ont adopté en septembre les Objectifs de Développement Durable, s’engageant à éradiquer la faim d’ici 2030 (objectif 2).

     

    Adopter des modèles agricoles respectueux de l’environnement et des droits humains

    Il est possible de mettre fin à la faim en plébiscitant des solutions bas carbone respectueuses de l’environnement et des populations. ACF s’engage pour l’agro-écologie qui permet de garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations en améliorant les rendements et les revenus des petits producteurs tout en s’affranchissant des énergies fossiles. L’agro-écologie permet d’améliorer la résilience des agricultrices et des agriculteurs face aux évènements climatiques extrêmes et de répondre aux défis d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques.

     

    Permis de polluer = permis d’affamer

    5 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent du secteur agricole et de la déforestation principalement à cause des systèmes agricoles intensifs en intrants chimiques et consommateurs d’énergies fossiles. Pourtant, les pays qui négocient sous la CCNUCC** refusent d’aborder le sujet agricole au sein des négociations climat et de prendre des engagements. Les cultures d’exportation pour les marchés internationaux, portées par l’agro-industrie, portent parfois atteinte aux agricultures familiales paysannes qui nourrissent 70% de la planète. Il ne faut pas permettre aux industriels et aux Etats de polluer. Car délivrer des permis de polluer, c’est permettre d’affamer des populations déjà fragiles et victimes du changement climatique. Une partie des grands groupes de l’agro-business, en proposant de fausses solutions telles que l’Agriculture intelligente face au Climat sans redevabilité ni contrôle, barre la route à l’agro-écologie, qui est à nos yeux l’approche la plus efficace pour nourrir le monde tout en respectant la planète.
    La COP21 offre l’opportunité de réformer un système alimentaire et des modèles agricoles pour qu’ils soient non seulement moins polluants mais aussi plus efficaces pour garantir la sécurité alimentaire de tous.

     

    NOS PORTE-PAROLES PRÉSENTS À LA COP21

    Peggy Pascal, Chargée de Plaidoyer Sécurité Alimentaire
    Bertrand Noiret, Chargé de Plaidoyer Changement Climatique et Faim
    Contact presse : Léa Vollet – 01 70 84 72 98 – lvollet@actioncontrelafaim.org

    NOS ACTIONS

     

    Marches Climat :

    • ➤ Suite à l’annulation de la marche parisienne, nos délégations se mobilisent pour participer aux marches partout en France les 28 et 29 novembre. Voir la liste des marches en France.
    • ➤ Pour faire face à l’annulation de la marche parisienne, Action contre la Faim participe et vous invite à participer au dispositif « March4Me » mis en place par la Coalition Climat, permettant à ceux qui en ont la possibilité de marcher au nom de ceux qui ne le peuvent pas.

     

    Au Bourget :

    • ➤ Stand Coordination Sud dans l’espace Génération Climat
    • ➤ Side-event Agro-écologie le 1er décembre au Pavillon France de 16h à 18h
    • ➤ Side-event Nutrition et Changement Climatique le 2 décembre au Pavillon France de 11h à 13h
    • ➤ Side-event Agro-écologie le 2 décembre dans la Zone CCNUCC de 13h15-14h45
    • ➤ Petit-déjeuners thématiques dans l’espace Génération Climat de 9h à 10h : Migration le 2 décembre, Agroécologie le 3 décembre, Gestion des risques liés aux catastrophes naturelles le 5 décembre

     

    Au Centquatre dans la ZAC (Zone Action Climat) le vendredi 11 décembre :

    • ➤ 9h-13h : une animation ludique et interactive pour le grand public
    • ➤ 14h-16h : une rencontre débat « Pour un climat contre la Faim »

     

     

    Sources :
    FAO, FIDA et PAM, L’état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2015.Objectifs internationaux 2015 de réduction de la faim: des progrès inégaux. Rome, 2015, FAO
    ** Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques